Bizet

L’opéra Carmen de Georges Bizet fêtait cette année ses 143 ans. L’occasion de se pencher dessus et de se souvenir qu’il est encore aujourd’hui l’opéra le plus joué à travers le monde chaque année…

« L’amour est un oiseau rebelle que nul ne peut apprivoiser, l’amour est enfant de Bohème il n’a jamais connu de loi… »

C’est quelques mots, c’est Georges Bizet qui les écrit à la fin du XIXè siècle sans imaginer qu’ils résonneront dans les oreilles de millions de personnes à travers le monde et les décennies pour être encore à ce jour, les plus célèbres de l’opéra le plus joué sur la planète chaque année.

Mais Carmen a connu une naissance bien mouvementée et Georges Bizet a lui connu des dizaines d’échecs avant cela dans sa carrière de jeune compositeur… Alors comment est-il possible que de second couteau, Bizet soit devenu le plus grand représentant de l’opéra français à travers le monde ? Le succès de Carmen est-il dû au hasard, à un coup de pouce du destin ? Nous tentons avec ce douzième Révisons Nos Classiques d’apporter quelques éléments de réponse.

Cette vidéo a été tournée en 2017 à Bougival en banlieue parisienne, dans la maison où Georges Bizet a résidé lors de la composition de Carmen où il a perdu la vie.

C’est sur l’invitation du baryton Jorge Chaminé qui a lui-même endossé le rôle du célèbre Toréador aux côtés de l’une des plus grandes interprètes de Carmen, Teresa Berganza, que nous avons choisi de nous intéresser à Bizet et son plus grand succès.

 

Le supplément : la mort de Bizet

La mort de Bizet est entourée de mystères. Après les terribles critiques de Carmen au soir de sa première représentation à l’Opéra Comique, Bizet déprime, se réfugie à Bougival et contracte une angine de poitrine suite à une baignade dans une Seine un peu trop fraîche… Jorge Chaminé nous raconte la suite…

Avec cette vidéo nous nous sommes aussi engagé aux côtés de Jorge Chaminé dans un combat pour la sauvegarde de la maison de Georges Bizet qui, mise en vente par des propriétaires qui ont toujours pris soin de préserver son âme et sa chambre à coucher, aurait pu retomber dans des mains non initiées qui auraient détruit à tout jamais ce reliquat. Avec la plateforme Dartagnans, c’est plus d’un million d’euros qui ont été récoltés grâce au soutien de la mairie de Bougival qui a entendu l’appel de Jorge Chaminé, mais aussi de nombreux donateurs. Cet argent permettra, en plus de sauver la maison, de lancer dans les prochaines années la construction d’un Centre Européen de Musique qui accueillera artistes, chercheurs, passionnés, expositions et mille autre choses en lien avec la musique et nous vous invitons vous aussi à soutenir ce magnifique projet en vous rendant sur http://www.dartagnans.fr !

Merci également à Juliette, Agnès et Maxime de l’Opéra Comique pour leur accueil dans ce lieu qui a connu la création de cet opéra, malgré un accueil plus que mitigé à l’époque, la maison a su se rattraper depuis !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.