Tout ce qu’il faut savoir sur Wagner

Né un 22 Mai, Richard Wagner a marqué l’histoire de la musique et révolutionné son écriture et sa conception…

Aucun compositeur n’a suscité autant de haine et autant d’admiration à la fois que Richard Wagner.

Né en 1813, Wagner sera réputé pour être habité d’une volonté sans limite. Jeune, il est attiré par le théâtre et la poésie. Plus tard, il démarre la musique en autodidacte avant de s’inscrire à l’université de Leipzig en 1831 pour y parfaire son apprentissage et est inspiré à cette période par Mozart, Beethoven, Franz Liszt ou Carl Maria Von Weber.

Il connaît des débuts délicats en tant que compositeur et est criblé de dettes, l’obligeant à fuir Riga où il vit alors avec sa première femme. Ils rejoignent Londres par bateau dans un voyage qui lui inspirera Le Vaisseau Fantôme qu’il composera quelques années plus tard, à Dresde où il se révèle être un formidable chef d’orchestre. Il y triomphe également avec Rienzi et le sublime Tannhaüser.

Maître de l’Opéra, il révolutionne ses codes et gère tout ou presque lui-même dans leur création. Livret, composition, orchestration, mise en scène, il ne laisse que des miettes à ses collaborateurs. Ses opéras restent parmi les plus célèbres et les plus joués aujourd’hui et ils bouleversent encore le public par leur puissance cathartique. Otomj en parle très bien dans son 19ème Ne me parlez pas de musique classique.

En 1864, les soucis financiers de Wagner s’envolent enfin quand le roi Louis II de Bavière, accédant au trône, place le compositeur sous sa protection. Il l’aidera même à construire son propre palais des festivals à Bayreuth – Bayreuther Festspielhaus en allemand – qui sera exclusivement dédié à son oeuvre et où il pourra exprimer toute sa puissance à travers « l’art total » (Gesamtkunstwerk) dont il est l’un des pères fondateurs, mêlant théâtre, poésie, musique, peinture et même architecture. Les premières notes y résonneront en 1876 devant un parterre de stars dont les compositeurs Bruckner, Tchaïkovski, Liszt, Grieg ou encore Saint-Saëns et de nombreuses têtes couronnées. Un premier festival qui sera une catastrophe financière.

Richard Wagner compose son plus célèbre ouvrage entre 1849 et 1876, l’Anneau du Nibelung (Der Ring des Nibelungen), sa fameuse Tétralogie qui sera justement créée* lors de la première édition du festival de Bayreuth. Un cycle de 4 opéras pour plus de 12 heures de musique au total, inspiré des mythologies scandinaves et germaniques. L’Or du Rhin, La Walkyrie (la fameuse), Siegfried et Le Crépuscule des dieux constituent ce cycle qui est l’un des piliers de la musique romantique. Parmi ses 14 opéras au total, on retient aussi Lohengrin, Tristan et Iseult où il développe à merveille le leitmotiv (thème musical appartenant à un personnage et le représentant) dont il est le spécialiste mais aussi dans Parsifal, son dernier opéra créé lors de la seconde édition du festival de Bayreuth et inspiré de la quête du Graal. Tout cela vous est très bien expliqué dans cette vidéo de Scherzando.

Richard Wagner était un personnage révolutionnaire et anarchiste, mais aussi connu pour son antisémitisme assez poussé. Son oeuvre a beaucoup inspiré le régime Nazi au XXème siècle, à tel point qu’Hitler lui-même disait que qui voudrait comprendre le national-socialisme devait d’abord connaître Wagner, dont la musique est encore très tabou aujourd’hui en Israël, rendant ses interprétations publiques très rares pour ne pas dire inexistantes.

*on entend par « création » d’une oeuvre sa toute première représentation publique et non pas sa composition.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur vos réseaux et pourquoi pas à soutenir Révisons Nos Classiques via Tipeee ou uTip !

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.