Des étoiles plein les yeux #CalendrierRNC 10

Après un weekend de repos forcé, reprenons notre marathon de Décembre spécial femme avec une triple dose de stars francophones du chant qui m’ont fait aimer cet art depuis de nombreuses années, avant de redécouvrir bientôt des références internationales…

Marie-Nicole Lemieux – contralto

Elle est ma déesse. Vocalement, aucun-e artiste ne m’a fait autant vibrer par sa voix et sa présence scénique. Marie-Nicole Lemieux est capable lors d’un récital de vous faire passer du rire aux larmes en un instant. Sa voix profonde et son jeu font d’elle une merveilleuse artiste complète. J’ai eu la chance de la voir il y a quelques années au Théâtre des Champs Elysées -il me semble- pour un récital avec Philippe Jaroussky, Sandrine Piau et un ténor dont le nom m’échappe totalement. C’était la première fois que je la voyais sur scène et depuis ce jour elle est, de très loin, l’artiste lyrique que je préfère en ce monde. Marie-Nicole Lemieux est une chanteuse, une véritable chanteuse dans tout ce que cela implique. Elle est le chant, cela se ressent quand on la voit, on l’écoute. Le plaisir qu’elle a à chanter se transmet immédiatement et créé un tissu de bonheur qui s’enroule autour de vous.

 

Natalie Dessay – soprano colorature

Aujourd’hui retirée de la scène lyrique, Natalie Dessay se consacre au théâtre, notamment avec la superbe pièce « Und », un monologue passionnant. Elle ne reste toutefois jamais loin de la musique puisqu’elle s’autorise encore quelques récitals et s’investit dans divers projets, notamment avec son ami Michel Legrand. Bien qu’elle ait démarré tard sa carrière lyrique, elle a réussi à s’offrir un parcours qui force le respect et a conquit le cœur de nombreux amoureux du chant. Elle a parcouru à ses débuts des rôles de colorature (voix de soprano qui va dans l’extrême registre aigu, type reine de la nuit dans la Flute Enchantée de Mozart) avant de rester plus souvent dans des premiers rôles au registre moins élevé. Malgré son départ de la scène depuis 2013, sa voix résonne encore dans de nombreuses oreilles avec des enregistrements de référence et grâce à sa personnalité douce et attachante.

 

Patricia Petibon – soprano colorature

C’est bien simple, en dehors de Nathalie Dessay et en de rares exceptions, je n’apprécie guère les sopranes. Patricia Petibon est celle qui m’a réconciliée avec ce registre vocal. Evidemment, quand je l’ai découvert plus jeune, je la trouvais magnifique, comme tout le monde, mon oreille était moins formée que mes yeux et mon objectivité nulle. Avec le temps et la maturité, j’ai découvert une voix formidable, son énergie, son sens de l’interprétation. Divinité du répertoire baroque, elle aborde Lully, Gluck, Haendel, Couperin ou Rameau avec une justesse vocale et d’interprétation qui m’emporte inlassablement. Elle chante également dans d’autres styles, avec Debussy, Poulenc ou même Bernstein. Patricia Petibon a chanté sous les ordres des plus grands chefs comme Harnoncourt, Gardiner ou William Christie. Elle est une référence importante du répertoire lyrique en France et a une place toute particulière dans mon cœur.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.