Aliette ! Au secours ! #CalendrierRNC 11

Il y a des femmes qui comptent dans le petit monde de la musique. De grandes artistes, évidemment, mais pas que. Certaines se distinguent d’autres manières, c’est le cas d’Aliette de Laleu. 

Quand j’ai eu l’idée de faire ce calendrier de Décembre dédié aux femmes, j’ai placé son nom parmi les premiers sur ma liste. Elle n’est ni cantatrice, ni concertiste. Bien qu’elle pratique le violoncelle, Aliette de Laleu est « seulement » journaliste et cela ne l’empêche pas d’avoir une parole qui compte dans le milieu musical, bien au contraire.

En 2017, après une saison de chasse aux clichés sur la musique très bien exécutée, elle propose à Marc Voinchet, directeur de France Musique, une chronique hebdomadaire sur les femmes et leur place dans la musique. De son propre aveu recueilli au détour d’une conversation dans le sud de la France cet été, ce dernier fût quelque peu dubitatif, se demandant si une telle chronique pourrait durer sur une saison radio complète. Pas découragé pour autant, en bon manager ayant redressé les audiences de la station depuis son arrivée, il fait confiance à la jeune femme et lui donne carte blanche. Banco. Aliette de Laleu se révèle aux oreilles des auditeurs de France Musique et au delà, débarquant peu de temps après sur Slate.

La jeune chroniqueuse n’hésite pas à s’attaquer à des sujets qui font débat et qui, pour un homme, ne viendraient pas à l’esprit. Les instruments ont-ils un sexe ? Les règles influent-elles sur la voix des chanteuses ? Inégalité salariale dans le milieu ou encore focus sur des compositrices oubliées, etc. Avec détermination et pédagogie, Aliette de Laleu fait bouger les lignes et éveille les consciences. Avec ses armes et ses convictions, elle rend ce monde un peu plus juste chaque semaine.

Retrouvez la chronique d’Aliette de Laleu chaque lundi à 8h50 sur France Musique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.